samedi 19 mai 2018

Mon travail et l'atelier



Ici on me surnomme le "Mépré". C'est un diminutif de mécanicien de précision. Je fais parti de l'équipe technique de la base. Nous sommes au total 9 tech. Mon travail consiste à créer ou refaire des pièces avec des machines-outils. Lorsque quelqu'un vient me demander une réparation, je suis théoriquement capable de lui faire. Bon ça c'est le grand général. 
Mais en fin de compte, nous faisons un peu de tout à DDU. Cet été j'ai eu beaucoup d'usinages, mais depuis R4, j'ai fais plus d'aménagements d'intérieurs que de mécanique. Ce qui est intéressant, c'est que nous sommes voués à faire plusieurs choses et pas que dans notre métier.

Je partage mon atelier (Son nom: le Siporex, voir ancien article ) avec plusieurs corps de métiers. Il y a le chaudronnier, le plombier, l'électricien et bien-sûr, le mépré.
Au niveau des machines dans mon atelier je suis équipé d'une scie à ruban Ultra, d'un tour traditionnel Cazeneuve, d'un fraiseuse traditionnelle Gambin, d'un autre plus petit tour de 
marque Maximat et d'une perceuse à colonne Syderic. De plus je suis assez bien équipé en outillage ce qui suffit amplement pour mon travail.

Notre bâtiment est adjacent à celui de la Centrale, là où chacun des 9 techniciens assure également des permanences.Tous les 9 jours, je suis de quart centrale. C'est à dire, que je dois veiller au bon fonctionnement des groupes électrogènes et de l'installation de production d'eau. Nous gérons aussi les alarmes incendies et techniques de la base.
Nous faisons une veille de journée (6h30 à 20h) et, le lendemain, une veille de nuit (20h à 6h30).

Actuellement nous sommes en train de refaire une partie intérieure du séjour. Nous avons attaqué le chantier juste après R4. Nous avons bien avancé et nous commençons tout juste à monter les cloisons.

Mais je vous parlerai de ce chantier dans un prochain article. D'ici là, je vous laisse regarder les photos de l'atelier, ainsi que quelques pièces que j'ai pu usiner. 



La neige entre Siporex et la centrale
Le bâtiment Siporex
Le bureau
Le bureau
Vue du bureau
L'atelier


Mon atelier


Une partie de mon atelier
Petit tour Maximat


Le tour Cazeneuve et la rack à matière


Usinage d'une pièce de la chaudière


Reprise d'axes et usinage de nouvelles bagues pour un véhicule


Nouveau bouchon pour une bouillotte
Reprise d'une roue de la scie à ruban avec la mascotte

Début d'une pièce brute
Pièce après usinage sur le tour
Pièce finie sur la fraiseuse
Direction les autres ateliers
Atelier de l'électricien 

Atelier du chaudronnier 

vendredi 11 mai 2018

Actu de la semaine

Quelques photos du moment, où il fait -23°C avec un ressenti de -33°C dû au vent, il faut donc bien de couvrir. Nous sommes aujourd'hui le vendredi 11 mai, le soleil dépasse l'horizon à 9h35 et se couche à 15h35. Le 21 juin sera la journée la moins ensoleillée de l'année.




lundi 7 mai 2018

L'été à DDU

Quand je suis arrivé avec la R2 à DDU, c'était l'été.
Bon quand je dis "l'été", il ne faut pas s'imaginer un été comme en métropole, les températures moyennes sont généralement négatives.


Nous n'avons pas eu un été comme les autres, car il y a eu quelques tempêtes et pas mal de neige ! D'habitude en cette période les journées sont plus belles et ensoleillées, vous verrez en photos.


La nuit à cette période tarde à venir. Au début nous avions 24h de soleil. Lors de la saison d'été, la base est très active, de part le nombre de personnes (techniciens comme scientifiques) et les différents travaux à réaliser. J'étais le seul mécanicien outilleur, donc l'été a été bien chargé en travaux. Pour les techniciens, c'est la période où l'on fait les grosses maintenances de la base afin de pouvoir passer l'hiver sereinement.

Nous avons eu de la chance d'avoir des colonies de manchots Adélies qui étaient présents pour la période de reproduction. Ainsi que les pétrels géants, les skuas, les pétrels des neiges, phoques, etc...(je vous en dirai plus dans un prochain article). Nous avons même eu aussi la surprise d'apercevoir un léopard des mers.

Par la suite, le bateau a fait 2 autres rotations pour le ravitaillement en nourriture et matériaux pour les travaux d'hiver. Au début de la R2, le bateau était à 8km de la base mais les jours suivants, nous avons eu une tempête qui a permis une débâcle... et le bateau a pu venir s'accoster sur l'île du Lion. C'est d'ailleurs assez impressionnant à voir comment le paysage peut changer rapidement ici. 


C'est aussi la période où l'on fait plein de rencontres diverses et agréables. D'ailleurs, j'ai eu l'occasion d'échanger avec les scientifiques afin d'en savoir plus sur leurs recherches et comment ils les mettent en pratique. 
Je pense aussi aux pilotes d'hélico ou aux plongeurs qui ont su me faire connaître leur métier. Grâce aux plongeurs nous avons pu essayer nos maillots de bain et la température de l'eau. Plutôt BIEN fraîche !


J'ai vraiment passé un été rempli de découvertes et de bons moments.


Je vous ai proposé un article assez bref pour cette semaine mais j'essaierai d'en faire un plus long la semaine prochaine. Si vous avez des envies pour les articles, n'hésitez pas à me le faire savoir.


A très vite...


Départ R4

Vue depuis mon Atelier

Vue depuis une passerelle

Manchots Adélie surgissant de l'eau

Léopard des mers

Manchots Adélie

Léopard des mers 2

L'Astrolable à R3

Baignade glacée 

Poussins manchots Adélie pendant une tempête 

Vue sur le continent depuis l'île 

dimanche 29 avril 2018

Mon arrivée sur DDU


Après être arrivé dans la Polynie, le bateau s'est arrêté à 8 km de DDU car la banquise étant trop dense et épaisse, nous ne pouvions plus avancer et avons dû passé une nuit de plus sur le bateau. C'est sûrement la meilleur nuit que j'ai vécu sur le bateau car nous étions enfin arrivé en Antarctique et le bateau ne bougeait pas !

Le lendemain matin nous avons du faire nos bagages afin de nous préparer à partir sur DDU. Un hélicoptère est venu nous chercher. Nous n'avons pas pu tous partir en même temps (à cause du poids) et montions par 2 ou 3. J'étais assez excité de monter dans un hélico car c'était la première pour moi. Une sensation plutôt agréable mais un engin très bruyant. Par contre la vue sur le continent était splendide. 


J'ai enfin débarqué sur la base vers 11h. Dès le début j'ai été accueilli par les anciens hivernants (TA67). Le Mépré que je remplaçais n'était pas présent dès le début car il était 

de repos après sa nuit à la centrale (mais ça je vous raconterai ce que c'est dans un autre article). Après un bon repas j'ai enfin pu découvrir la base accompagné de mon collègue. Nous avons commencé par l'atelier en m'expliquant les différents travaux que j'allais faire dans mon année.(Je vous expliquerai aussi mon métier et ce que je fais sur la base prochainement). 


Par la suite nous avons fais le tour de l'île de Pétrel, là où la base est installée. Nous avons environ une vingtaine de bâtiments à DDU, séjour, cuisine, bâtiments techniques, bâtiments dédiés aux scientifiques, etc. Bon je crois bien que j'ai mis au moins 2 semaines à connaître tous les bâtiments et leur noms.



Les collègues que nous avons remplacés sont repartis quelques jours après avec la fin de la rotation R2. Sur DDU, nous avons tous ce qu'il faut afin de s'occuper lors du rude hiver comme la salle de sport, la bibliothèque, salle ciné... L'été nous sommes environ 80 personnes sur la base et pour cet hiver nous sommes 24 personnes.



Bon je vous en dirai plus sur les collègues la prochaine fois.

A très vite,



En bord de la Banquise

Un petit visiteur dans l'ombre du bâteau

Hélico au loin

Vol en Hélico

Vue sur le continent

Vue de l'Hélico

La base vue de très haut

La base et ses bâtiments


Vue de la DDU



La traversée

Pour la deuxième partie de mon voyage, je vais vous raconter la traversée sur l'Astrolable vers le continent blanc. 

Après Hong Kong, nous avons repris notre périple vers Hobart en Tasmanie en passant par Sydney, où nous sommes restés 2 jours sur place. Dès notre arrivée à Hobart, nous avons été amené sur le bateau afin de se poser et de récupérer nos affaires pour DDU. Nous étions donc logés dans le nouveau bateau qui a été inauguré l'année dernière. C'est le nouveau Astrolabe et il est dirigé par la Marine Nationale. Après nos quelques jours agréables passés à Hobart, nous sommes donc enfin partis pour l'Antarctique.

Pour rejoindre la base de DDU nous avons eu 5 jours de bateau. Je n'avais pas pris le bateau depuis longtemps et je pensais résister au mal de mer. Mais pas de bol, dès notre sortie de l'île de Tasmanie nous avons été bien chahuté et j'ai donc passé 2 jours au lit.



Si mes souvenirs sont bons nous avons commencé à voir le premier iceberg le soir du 3ème jour et nous sommes rentré dans le pack de glace le lendemain. Le moment qui m'a le plus marqué a été lorsque nous sommes arrivés dans la Polynie (il faisait super beau ce jour là) où nous avons enfin aperçu l'immense continent blanc au loin avec ces énormes icebergs qui nous entourés. C'était juste hallucinant de se dire que j'étais là! ENFIN en Antarctique ! 

Bon allé maintenant je vous laisse découvrir cela par photos.

L'Astrolable à Hobbart

Le premier iceberg au loin

Bon gros berg

Les premiers manchots

Dans le Pack de glace

En plein dans le Pack
Vue de la Banquise

Vue de l'eau